Ciel et Terre

Je me souviens encore de cette période où j'avais envie de remuer ciel et terre pour toi. Lointaine époque délétère.

L’oeil du cyclone

"Puis l’amour fut emporté au large. Encore une fois, la solitude regagna le terrain qu’elle avait laissé quelques temps. On aurait cru l’oeil d’un cyclone..."

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑