Brume

Un courant d’air, une légère brise caressant sa peau. Ses cheveux s’envolaient au rythme du vent dont le souffle était le seul bruit environnant. Comme dans une pièce dépouillée, on percevait l’écho, résonner. D’innombrables rochers, éparpillés face à elle, semblaient ne jamais s’arrêter. Un horizon éthérique, un ciel vibrant et pontifiant, empli d’étoiles. Une brume... Lire la Suite →

Humaine, trop humaine

     Je possède un super-pouvoir. Mais il me rend extrêmement vulnérable.      Je me ressens. Je vous ressens.     Chaque émotion qui me traverse vibre d'une telle force qu'elle m'assaille. Elle m'exalte parfois, bien trop souvent elle me brise. Ce que chaque être humain ressent, je l'éprouve. Mais ce n'est pas la... Lire la Suite →

Complexes invisibles

J'ai des complexes mais ils sont invisibles. Personne ne pourra jamais les voir parce qu'ils sont impalpables. Parfois, je suis réservée, quelque peu discrète, sûrement trop modeste face à toutes ces personnes qui m'environnent. Je ne me sens pas méritante, pas toujours digne. Il me manque ce brin d'intelligence, cette touche de créativité, ces superbes... Lire la Suite →

Bourgeon de vie

"Sonate Clair de Lune"  [Beethoven]     Ma gorge se souvient vaguement de la suffocation de l'amour. En reste - il des miettes ? Mon cœur s'est enfermé sur lui-même et se cache, il se barricade. Les larmes coulent : il n'y a ni tristesse, ni joie. Il n'y a plus que le néant qui... Lire la Suite →

Amour à distance

  Les fantômes de nos baisers me hantent. Latente est la tension de nos âmes sevrées. Le soleil se lève chaque matin et avec lui, le déchirement. Toujours, un soupir s'échappe de mes lèvres comme le moyen de surmonter ton absence. Parfois, le réveil est plus difficile parce que le décompte des jours qui nous... Lire la Suite →

Une Ode à l’Amour

Un cœur brisé, en lambeau : voilà ce qu'il reste de moi après une expérience aussi magnifique que ce que nous a offert Sense8. Il n'y a pas plus pur, plus puissant que ces images, ces personnages qui représentent la beauté de notre monde, ce qui est enfoui dans nos cœurs. Je reviens difficilement à... Lire la Suite →

22316

    La vie est d'une ironie si mortelle ; comment y voir de la magie, alors qu'elle n'est qu'une banalité si exaspérante ? Je ne comprends pas. La magie est cette chose qui nous échappe, ce mystère si incertain, si invraisemblable que le cerveau, rationnel et réaliste, ne peut en concevoir la réalité même. En effet,... Lire la Suite →

21316

   Parfois, comme un songe ou une simple spontanéité dans l'esprit, nous nous retrouvons avec une idée saugrenue, fascinante et tout à la fois, proche de l'invraisemblable. Comment penser cela ? Pourquoi avons – nous cette sensation frissonnante et pourtant si réelle qui nous traverse, tant saisissante et cependant si anodine ?     Un rêve, un... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑