J’avais oublié

J’avais oublié le ciel gris et la sombre végétation. L’atmosphère d’un orage constant, de l’air toujours en tension. J’avais oublié cette terre d’histoires et de souvenirs qui envahissent les songes des esprits emprisonnés, oubliant à jamais les créatures fuyantes de leur passé.

Ciel et Terre

Je me souviens encore de cette période où j'avais envie de remuer ciel et terre pour toi.
Lointaine époque délétère.

Éphémère.

Est-ce une terrible ironie que d'aimer un mot dont le symbole peut-être à la fois cruellement magnifique et superbement triste ?

L’oeil du cyclone

"Puis l’amour fut emporté au large. Encore une fois, la solitude regagna le terrain qu’elle avait laissé quelques temps. On aurait cru l’oeil d’un cyclone..."

Départ.

 Je ne pensais pas pleurer son départ. Pourtant, mon visage semblait montrer quelque chose d'autre.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑