J’avais oublié

J’avais oublié le ciel gris et la sombre végétation. L’atmosphère d’un orage constant, de l’air toujours en tension. J’avais oublié cette terre d’histoires et de souvenirs qui envahissent les songes des esprits emprisonnés, oubliant à jamais les créatures fuyantes de leur passé.

Le Signal, Maxime Chattam

Ce roman est un livre de l’horreur. On y trouve la bonne recette pour s’effrayer dans son lit, dès la nuit tombée : des marques étranges, des cauchemars, des murmures, des apparitions, des meurtres etc. Malgré ma déception, je peux vous affirmer que c’est un roman qu’on déguste comme on redoute.